Midnimo célèbre les droits humains

Il y a cinquante ans, l’Assemblée générale des Nations Unies adoptait deux textes qui allaient exercer une influence décisive sur les droits de l’Homme reconnus par la communauté internationale : le Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels et le Pacte international relatif aux droits civils et politiques. Rédigés au lendemain de la Deuxième Guerre mondiale, les deux Pactes forment, avec la Déclaration universelle des droits de l’Homme, la Charte internationale des droits de l’Homme, qui énonce les droits civils, culturels, économiques, politiques et sociaux reconnus à tout être humain à la naissance.

Depuis cette époque, le monde a connu des transformations fondamentales, nombre de pays reconnaissant que les droits de l’Homme et l’Etat de droit constituent les fondements des sociétés véritablement résilientes et stables.

Cependant, des défis subsistent. Cinquante ans plus tard, bon nombre de gens ignorent toujours l’existence de la Charte internationale des droits de l’Homme et bien des pays ont encore fort à faire pour construire des institutions politiques, des systèmes judiciaires et des économies qui permettent aux gens ordinaires de mener une vie digne. La multiplication des propos haineux à l’encontre de minorités religieuses et raciales, la justification des violations des droits par la lutte antiterroriste, la réduction des droits civils et politiques, sacrifiés sur l’autel de la crise économique ou de la sécurité, et le non-respect du droit à la confidentialité à l’ère numérique montrent bien l’actualité de ces deux Pactes et la nécessité de les respecter.

Pour promouvoir et mieux faire connaître les deux Pactes à l’occasion de leur cinquantenaire, le Haut-Commissariat aux droits de l’Homme lance, lors de la Journée des droits de l’Homme, une campagne d’un an intitulée « Nos droits. Nos libertés. Toujours. » et destinée à attirer l’attention sur les droits naturels et inaliénables, maintenant et toujours, des citoyens du monde. Tout au long de l’année 2016, l’Association Cultures & Progrès s’associera à cette campagne qui s’articule autour des thèmes intemporels des droits et de la liberté et met en exergue l’importance de l’action qui se poursuit pour en assurer l’exercice et le respect.

Nos droits. Nos libertés. Toujours.

Vidéo : Message de Zeid Ra’ad Al Hussein, Haut Commissaire des Nations Unies pour les Droits de l’Homme