Homophobie : Rassemblement pacifique à Bruxelles (piétonnier)

Depuis ce mercredi 16 août 2017, plusieurs médias belges relatent les propos homophobes tenus par un « prédicateur de la haine » sur le piétonnier du centre de la Ville de Bruxelles. L’Association Cultures & Progrès s’insurge contre de telles pratiques et refuse de laisser cet acte sans réponse. Pour Dimitri Verdonck, président de l’association, « face à de tels actes, il est indispensable d’apporter sans tarder une double réponse, judiciaire et symbolique ». Une réponse judiciaire d’abord, car les propos tenus par cet individu en public relèvent très clairement de l’appel à la haine ce qui constitue un délit grave. Une réponse symbolique ensuite car « on ne peut pas laisser penser aux Bruxellois et aux visiteurs de la Ville que de tels actes sont admis en Belgique ».

C’est dans ce contexte que l’asbl ACP, appuyée par l’asbl Midnimo active dans la défense des droits des personnes LGBT, portera plainte contre x et organisera sur les lieux où le prédicateur a sévi, un rassemblement pacifique ce lundi 21 août 2017 entre 17h30 et 18h30. Les organisateurs lancent un appel à tous les citoyens ainsi qu’à toutes les structures publiques ou privées qui le jugent utile à s’associer à cette initiative.

Le type de messages véhiculés en public par « le prédicateur du piétonnier » est une véritable catastrophe, en particulier pour les jeunes qui découvrent leur différence, parfois dans la douleur ou le rejet de leur entourage. « En agissant comme il le fait et quand on sait que l’on dénombre 13 fois plus de suicides chez les jeunes LGBT que chez les jeunes hétérosexuels, c’est une bombe à retardement que cet homme place dans le coeur de certains jeunes ! » En clair, en proférant de tels propos en public, c’est comme si « le prédicateur du piétonnier » avait foncé dans foule à Bruxelles, exactement comme vient de le faire l’activiste d’extrême droite à Charlottesville (Etats-Unis). Même si ici on ne les voit pas, les victimes de ce sinistre individu sont réelles. Sa place est donc au tribunal auprès duquel il doit rendre des comptes.

Au même titre que le racisme, que l’antisémitisme ou que l’islamophobie, l’homophobie tue. Nous ne pouvons donc pas laisser passer de tels actes auxquels il est essentiel d’apporter une réponse ferme et visible. Les personnes LGBT et en particulier les jeunes, doivent savoir qu’en Belgique, elles sont soutenues et que leurs droits sont pleinement respectés. Nous refusons que le piétonnier, comme tout autre espace public, devienne le déversoir de l’ignorance, de la bêtise et de la haine. Nous appelons les citoyennes et les citoyens bruxellois à venir marquer leur rejet de l’homophobie et de toute forme de racisme.

Info pratiques :

Rassemblement pacifique de soutien aux droit des personnes LGBT
Lundi 21.08.2017 entre 17h30 et 18h00
Boulevard Anspach n° 8 (Piétonnier)